La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Quart-de-rond : moulure ronde formant un quart de cercle, et arrêtée par un carré. (L. J.)


Queue d'aironde, d'aronde, ou d'irondelle ; c'est une maniere de tailler le bois, ou de limer le fer en l'eslargissant par le bout ; pour l'emboëter, joindre ou appliquer en ouvre, et faire des assemblages. On dit ordinairement à Paris assembler en queue d'aronde. (A. F.)


Ragréer : raccorder des moulures, les faire affleurer dans les angles, avec le ciseau ou la gouge. (L. J.)


Rainure (Voyez Renure). (A. F.)


Rainure : entaille en long pratiquée avec un bouvet spécial dans l'épaisseur d'une planche ou d'une pièce de bois, pour recevoir la languette d'une autre planche ou pièce de bois. (L. J.)


Ravaler : faire des feuillures ou élégis sur des pilastres ou bâtis. (L. J.)


Recouvrement (voir feuilleures). (A. F.)


Recouvrement : partie saillante d'une planche ou d'une moulure, recouvrant un joint ou autre objet. (L. J.)


Renure, Raineure ou Ruinure, c'est un canal dans du bois ; les Menuisiers disent Rainure, et les Charpentiers disent Ruiné. (A. F.)


Retranchement (voyez Epaulement). (A. F.)


Reverseau : piece de bois, attachée au bas du chassis d'une porte croisée, qui, en recouvrement sur son seuil ou tablette, empêche que l'eau n'entre dans la feuillure. Quand elle est sur l'appui d'une fenêtre, on la nomme piece d'appui. (A.-C. d'A.)


Rive : partie la plus étroite d'un battant, d'une tablette, d'une planche, etc. (L. J.)


River, c'est rabattre les testes des clouds ou autres pieces de metail pour les affermir et les faire tenir ensemble. (A. F.)


Soffite, c'est-à-dire le dessous de ce qui est suspendu ; L'on dit le soffite d'une architrave, c'est-à-dire le face de dessous (.). (A. F.)


Souder. Parmy les serruriers, souder deux morceaux de fer, c'est les mettre chauffer dans le feu jusques à ce qu'ils soient tout blancs, et comme dégoutans ; puis on les joint l'un contre l'autre ; et avec le marteau on soude, et les deux l'on n'en fait qu'un. (A. F.)


Soupirail. Il y a dans le bastiment trois principales sortes d'ouvertures pour recevoir du jour, sçavoir les soupiraux, les croisées et les lucarnes. (A. F.)

Q, R, S