La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Fausse-coupe. C'est dans le Menuiserie une maniere d'assembler le bois. (A. F.)


Fenestres, ou croisées. Elles doivent estre d'une grandeur proportionnée aux bastimens et aux lieux qu'on habite. Il est bon qu'elles soient ouvertes jusqu'aux planchers, ou sous les corniches qui regnent au tours des chambres, et les faire en arriere voussure, pour donner plus de jour. Car lors qu'elles sont beaucoup au dessous des solives, les lieux en paraissent plus sombres, et les planchers ne sont pas éclairez (.). (A. F.)


Fenêtre : ouverture dans les murs de face, pour donner du jour. (Voyez croisée). Ce mot comprend et la fermeture ou croisée, et la baye de l'ouverture. (A.-C. d'A.)


Fenêtre : ouverture pratiquée dans un mur, pour éclairer une pièce. Le mot fenêtre ou baie s'applique surtout à la maçonnerie formant cette ouverture (.). (L. J.)


Ferrer : c'est garnir une porte cochère, une porte à placard, une croisée, et tout autre ouvrage de menuiserie, de leurs équerres, gonds, fiches, verroux, targettes, loquets, ferrures, etc. (A.-C. d'A.)


Ferrer : garnir de fer. - mettre la ferrure d'une porte, d'une fenêtre, etc. (L. J.)


Ferrure d'une porte ou d'une fenestre, ce sont les pieces de fer necessaires pour les attacher et pour les ferrer. (A. F.)


Feuilleures de portes ou de fenestres. Ce sont les bords d'une porte ou d'une fenestre, qui s'emboitent dans les chassis. Elles doivent toujours estre larges, afin que les portes et les chassis des fenestres qui portent le verre et les volets, puissent estre forts et commodes à ouvrir. (A. F.)


Feuillure : entaille ou rainure en long faite dans des poteaux d'huisserie ou de bâti, pour recevoir des portes, châssis ou autres menuiseries (.). (L. J.)


Fiche, espece de Penture. Les fiches sont composées de deux Ailes qui sont jointes ensemble dans la charniere avec une Riveurs qui passe au travers de ce qui forme le noud de la Fiche. Il y a des Fiches à gond, à doubles nouds, des Fiches Françaises et d'autres sortes. (A. F.)


Fiche : piece de menus ouvrages de fer, dont plusieurs servent à porter et à faire mouvoir les venteaux de portes, et les guichets et volets de croisées. Il y en a de simples, de doubles, ou à doubles nouds, à vases, etc. (A.-C. d'A.)


Fiches, ce sont des especes de charnieres ou de gonds qui portent un aileron qu'on enfonce dans le bois comme un tenon. C'est cette partie qui caractérise la fiche ; il y a des fiches à vase, à broche, et à gond, à nouds, à chapelet, coudées, etc. (D. du M.)


Fiche à broche, c'est une espece de gond qu'on applique aux volets, et dont tous les charnons sont enfilés par une seule et même broche. (D. du M.)


Fiche à vase, ce sont des especes de charnieres qui ne sont composées que de deux charnons, et qui sont terminées haut et bas par de petits ornements faits en forme de vase. (D. du M.)


Filet, Listel, c'est un petit membre quarré qui paraist dans les moulures et dans les ornemens de l'Architecture. (A. F.)


Filet : petite moulure lisse séparant d'autres moulures : on l'appelle aussi carré ou petit élégi. (L. J.)


Flottage : assemblage dont une partie recouvre l'autre et forme un côté différent. - Traverse flottée. - Panneau flotté (.). (L. J.)


Forer, c'est percer, en terme de Serrurerie. (A. F.)


Fourrure : pièce de bois ou tringle plus ou moins épaisse, posée entre les lambris et le mur, ou sur les solives, pour recevoir le parquet. On se sert toujours de fourrures, lorsqu'il y a du vide entre la partie à poser, et celle sur laquelle elle doit être appuyée. (L. J.)


Fût : monture en bois d'un outil de moulures ou autre, comme rabot, varlope, bouvet, etc. Mettre un outil en fût, c'est ajuster le fer suivant le profil de cet outil (.). (L. J.)

F