La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisée et demi-croisée

1. Croisée A

2. Demi-croisée B

3. Serrurerie (châssis A et B)

4. Vantaux de portes

5. Vantaux de portes

1. Croisée A / élévations int. et ext.

2. Demi-croisée B / élévation intérieure

3. Demi-croisée B / élévation extérieure

4. Croisée A / sections AA, BB, CC

5. A et B / sections DD, EE, FF

6. Croisée A / serrurerie

7. Croisée A / serrurerie

8. Croisée / élévation intérieure restituée

9. Croisée / élévation extérieure restituée

10. Croisée / perspective restituée

Le logis de la Joubardière, datable de 1612, conserve deux importants vestiges de ses premiers châssis de fenêtres : une croisée et une demi-croisée. La première conserve l'essentiel de ses deux compartiments inférieurs et la seconde, au contraire, son compartiment supérieur. Malgré les mutilations, ces éléments nous ont permis de restituer avec précision une grande croisée qui, par sa conception et ses formes classiques, constitue en quelque sorte l'archétype des châssis du Maine et de l'Anjou de la fin du XVIe siècle et des premières décennies du suivant.

ST-MARTIN-DU-LIMET (53) - La Joubardière - vers 1612 Analyse Planches photographiques Plans