La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisée

1. Logis

2. Croisée A

3. Croisée A

4. Croisée A

5. Croisées A et B

1. Croisée / élévation intérieure (relevé)

2. Croisée / élévation extérieure (relevé)

3. Sections horizontales

4. Sections horizontales et verticales

5. Serrurerie et assemblage

6. Vitrerie / essai de restitution

7. Croisée / élévation intérieure (restitution)

8. Croisée / élévation extérieure (restitution)

9. Croisée / perspective (restitution)

Le manoir de Chiffreville est constitué de bâtiments regroupés autour d’une cour selon un plan classique en U. L’ensemble est harmonieux, mais il est le fruit d’une édification complexe dont les éléments les plus anciens correspondent, semble-t-il, à deux logis dans l’angle sud-est de la cour. Si ces bâtiments peuvent être datés au moins du XVe siècle par leurs cheminées monumentales, c’est une campagne de modernisation bien postérieure pour réunir ces deux logis qui nous intéresse ici et durant laquelle deux grandes fenêtres sont ouvertes ou remaniées à l’étage de la façade est. Probablement réalisées durant le premier quart du XVIIe siècle, elles conservent en partie leur croisée de bois d’origine. Elles nous permettront, pour la première fois, de montrer la persistance des croisées arasées au début du XVIIe siècle, type décrit par Mathurin Jousse en 1627 et remplacé ailleurs par les croisées à recouvrement plus simples à réaliser. Au-delà, nous verrons que leur vitrerie est disposée selon un type peu courant pour cette région.

Analyse Planches photographiques Plans

SEVIGNY (61) - Manoir de Chiffreville - 1er quart du XVIIe s.