La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisées

1. Croisée A (photomontage)

2. Croisée A

3. Croisée A / serrurerie

4. Croisée B

5. Croisée C

1. Croisée A / élévation intérieure

2. Croisée A / élévation extérieure

3. Croisée A / perspective

4. Croisée A / sections horizontales

5. Croisée A / sections horizontales

6. Croisée A / sections verticales

7. Croisée A / sections verticales

8. Croisée A / serrurerie

9. Croisée B / élévations int. et ext.

10. Croisée B / sections horizontales

11. Croisée B / sections verticales

12. Croisée B / serrurerie - assemblage

13. Croisée C / élévation intérieure

14. Croisée C / sections horizontales

15. Croisée C / sections verticales

16. Croisée C / serrurerie

Ce manoir, daté de 1570, conserve des vestiges de trois de ses croisées primitives. Leur singularité est constituée par l'absence de meneau et de croisillon dans la fenêtre. Le dormant ne s'adosse donc plus à un remplage. Il s'agit là d'un exemple exceptionnellement préservé des premières grandes croisées de la Renaissance en Bretagne. Fragilisées par leur grande surface et l'absence de remplage protecteur en pierre, il est rare qu'elles nous soient parvenues. Ces croisées présentent en outre un remarquable système d'étanchéité par recouvrement à double feuillure et de curieux vantaux dont la fonction demeure mal assurée.

GOURHEL (56) - Manoir de la Cour - 1570 Analyse Planches photographiques Plans