La France occidentale LES CHÂSSIS de fenêtres du XVe au XVIIIe siècle

Informations légales

Arnaud TIERCELIN

Liens utiles

Plan du site

Contact


Croisée

1. Croisée A

2. Croisée A

3. Châssis B et C

1. Croisée A / élévation intérieure

2. Croisée A / élévation extérieure

3. Croisée A / sections horizontales

4. Croisée A et B / sections

Malgré la disparition de ses volets intérieurs et quelques mutilations plus récentes qui lui ont fait perdre sa serrurerie d’origine lors de travaux de restauration, une première croisée nous permettra d’étudier les ultimes mutations des châssis de fenêtres bretons à trois compartiments pour rejoindre l'évolution générale et aboutir aux fenêtres à la française divisées au plus par une traverse d’imposte. Sa physionomie est donc proche de la croisée classique. Elle en reprend notamment une division en compartiments nettement affirmée par le croisillon et le meneau du haut. Toutefois, le meneau du bas n’est plus fixé sur le bâti dormant mais sur un des vantaux vitrés pour libérer la vue de l’occupant. Bien qu’il adopte un profil similaire, sa section est moins importante et volontairement moins perceptible. Au-delà de ce premier exemple, nous en étudierons également un second, malheureusement très lacunaire, qui affirme davantage cette évolution. Le remplage de son bâti dormant est supprimé mais la structure de ses vantaux vitrés simule encore une division en compartiments. Au-delà de cet aspect, ces deux croisées constituent des témoins précieux pour étudier les premières générations de vantaux à petits-bois.

BECHEREL (35) - Maison - fin du XVIIe siècle Analyse Planches photographiques Plans